Archives de catégorie : Excursion – Visite

Journée « Fabulae »

Meilleure adaptation et coup de cœur du jury pour la connexion entre le présent et le passé! Chapeau !
 
Les latinistes de l’Athénée Campin se sont particulièrement distingués lors de la journée « Fabulae » organisée conjointement par l’ Espace gallo-romain et l’ ACFLA.
 
Malgré quelques péripéties dont l’oubli d’une partie du matériel par… leur professeur, les élèves ont particulièrement bien géré les préparatifs, les répétitions et le passage sur les planches.
 

Après une pause récréative et sportive, l’après-midi a, elle, été consacrée à la découverte des écritures antiques (cunéiforme, hiéroglyphes, alphabets grec et latin).

 


4D & 4E – Festival Ramdam

Basé sur une histoire vraie et présenté pour la première fois au célèbre festival cinématographique « Mostra » de Venise, ce film relate la recherche désespérée d’une mère qui tente de retrouver son enfant kidnappé.
Elle est aidée par deux hommes croisés sur son chemin mais qui sont rapidement identifiés dans des vidéos mensongères comme les kidnappeurs. Les réseaux partagent de manière virale de fausses informations sur les trois personnages et le chemin pour retrouver l’enfant devient alors terriblement dangereux…
Mettant en avant la réalité de la vie en Inde, souvent méconnue par nos jeunes élèves, ce film a permis de faire de nouveaux liens avec la première séquence consacrée aux origines socio-culturelles : la mère, pauvre, avait dû vendre son utérus pour une autre femme tandis que l’un des deux hommes, riche, ne se souciait pas au départ de la vie des « autres ». Nous espérons aussi qu’il a fait réfléchir nos élèves sur l’importance de la vérification des informations et des sources déjà abordée au cours de français (mais aussi d’histoire).
 
Mr Baudoin & Mr Souris.

 

Ramdam rhéto, 5A et 5 B, 4A, 4 B et 4C

 
À l’athénée Campin nous sommes convaincus de l’importance du festival Ramdam. Ne nous trompons pas : si le cinéma dérange, c’est bien la réalité qu’il montre, critique et dénonce qui est dérangeante et que nous souhaitons aborder avec nos élèves.
 
« The zone of interest » aborde la question de l’Holocauste d’un point de vue inédit en s’inspirant très librement du roman de Martin Amis. Les horreurs du camp d’Auschwiz sont hors champ visuel mais présentes à travers les sons et les odeurs. Jonathan Glazer en choisissant de montrer la vie quotidienne et familiale du commandant du camp qui a installé femme et enfants juste à côté, dans une maison tout confort, attire notre attention sur le fait que la monstruosité est aussi dans l’indifférence, l’égoïsme, l’insensibilité. Un grand film!
 
Le biopic « Munch » met en scène le grand artiste norvégien dont l’extrême sensibilité rendait le rapport au monde et aux autres très difficile à vivre. Une belle mise en situation du mythe de la malédiction artistique étudié en classe.
 
« How to have sex » met les jeunes en garde contre la pression du groupe qui induit des désirs ambigus et des comportements abusifs. Tara, EM et Skye, trois jeunes anglaises, partent une semaine au soleil dans un club de vacances où elles espèrent vivre l’expérience de leur vie. Elles ne verront absolument rien et ne rencontreront aucun habitant du pays où elles se trouvent, ce n’est pas ce qu’elles cherchent ou plutôt croient chercher…

 

5 C et 5 D – Festival Ramdam – « Amal »

Dans le cadre du festival tournaisien du « film qui dérange » et du cours de français, ce mardi 16 janvier, les élèves de 5 C et 5 D ont pu voir en avant-première (la sortie officielle dans les salles étant prévue en avril 2024) le film « Amal ».
 
Ce dernier raconte la vie de divers personnages liés entre eux : Amal, une professeure de français dans une école laïque bruxelloise, Monia, une élève musulmane qui ose assumer son homosexualité mais aussi Rachid, tiraillé entre l’intégrisme religieux de ses proches et son ouverture d’esprit. Suite au harcèlement et à l’agression physique de Monia, Amal tente d’ouvrir les yeux à certains élèves de sa classe qui sont au bord de la radicalisation. Musulmane elle-même, elle tente de montrer que la vision extrémiste de certains, influencés par un homme charismatique, est éloignée de leur véritable religion.
 
Miroir réaliste de ce qui se passe dans de nombreuses écoles de notre pays, ce film donne une véritable claque aux spectateurs. Il a d’ailleurs mené à de multiples réactions et une longue discussion en classe.
 
Cette projection a fait grandir nos élèves en les faisant réfléchir sur la liberté d’expression, la tolérance, le respect de l’autre, etc. N’oublions pas que nos élèves sont les futurs citoyens de demain.

 

Exposition Louvre-Lens dédié aux animaux fantastiques

Sphinx, serpopanthère, licorne, sirène, minotaure, hippogriffe, phénix, capricorne…

Les 17 et 24 novembre, les élèves de 5e ont eu la chance de découvrir l’exposition que le Louvre-Lens dédie aux animaux fantastiques de l’antiquité égyptienne ou mésopotamienne à la culture pop.

Cette visite au magnifique musée français qui nourrit l’imaginaire fait magnifiquement écho à la séquence sur le symbolisme.


 

5ème et 6ème Option histoire – Commémoration des 105 ans de l’armistice


Voici le résumé de notre séjour.

Ce matin, nos élèves ont pris la route des Flandres afin de rejoindre Ploegsteert, village emblématique de la première guerre mondiale. Située sur la ligne de front durant quatre ans, il a vu mourir des milliers de combattants des deux camps, notamment des Australiens venus creuser des galeries afin de faire sauter les tranchées allemandes. Après une visite guidée très riche, nous avons rejoint un mémorial, entretenu par le Commonwealth, sur lequel sont inscrits les noms de 10547 soldats britanniques ayant participé à la guerre mais dont les corps n’ont pas été retrouvés. Des cimetières militaires parsèment aussi les environs.

Après un pique-nique bien mérité, nous avons rejoint un autre monument commémoratif lié à un épisode marquant appelé « La Trêve de Noël » : le 23 et 24 décembre 1914, les soldats des deux camps, comme à de nombreux autres endroits sur le front long de 750 kilomètres, ont fraternisé et ont notamment disputé un match amical de football dans le no’mans land. Nos élèves ont lu plusieurs passages de lettres écrites par un soldat britannique ayant vécu ce moment. La sculpture, inaugurée par Michel Platini, ancien grand joueur français et alors président de l’UEFA, rappelle donc ce moment particulier durant le conflit et l’humanité des combattants.

Apres avoir pris la route de Nieuwpoort et l’installation à l’auberge de jeunesse (avec vue sur la mer pour les chambres de nos élèves s’il vous plaît), nous avons soupé à l’heure des poules (17h30!) avec de bonnes carbonnades flamandes. Ce repas si tôt s’explique par notre participation à la cérémonie du « Last Post » à la Porte de Menin dans la ville d’Ypres (de laquelle vient le tristement célèbre gaz moutarde, ou ypérite, utilisé pour les première fois par les Allemands). Chaque soir, un hommage musical, à coups de clairon retentissant dans le silence respectueux des personnes présentes, honore les milliers de soldats passés par cet endroit et ayant combattu pour la liberté de tous.

Voici le résumé de notre 2ème jour.

La matinée a été consacrée à la visite de trois cimetières militaires en lien avec la première guerre mondiale et nos élèves ont pu analyser les différences architecturales : le premier, à Houthulst, compte 1723 corps de soldats belges tombés au combat. Le deuxième, allemand à Langemarck, était beaucoup plus sobre car il constituait le cimetière des « vaincus ». Nous avons terminé par le plus symbolique et le plus impressionnant : le Tiny Cote, cimetière britannique comptant 11952 stèles funéraires, qui reprend aussi les noms de plus ou moins 33000 soldats disparus. Une phrase de Kipling, auteur anglais du « Livre de la Jungle », est d’ailleurs inscrite sur un monument du cimetière : « Leur nom vivra à jamais ».

Au fil de la journée, nos élèves sont intervenus à plusieurs reprises pour expliquer aux autres écoles présentes (IPES de Tournai et Sensas de Charleroi) les informations importantes liées à chaque lieu mémoriel.

Après une pause de midi bien méritée, nous avons pris la direction de Dixmude et du célèbre réseau de tranchées appelé « Le Boyau de la mort ». Cet endroit stratégique, où les Allemands et les Belges se faisaient face à moins de 50 mètres dans leurs tranchées respectives, a permis à nos élèves de comprendre le quotidien des soldats : le froid, la pluie, la boue n’étaient que quelques éléments à prendre en compte en sus des tirs d’artillerie, de l’invasion de rats ou encore des tirs de snipers.

Durant cette journée spéciale, nos élèves ont d’ailleurs été interviewés par des journalistes de Nord Éclair et de la RTBF. Un reportage vidéo à propos de cette visite des tranchées sera normalement diffusé sur cette chaîne nationale ce vendredi 10 novembre pour l’édition du soir (19h30), en lien avec l’armistice du 11 novembre 1918. Nous avons aussi rencontré Madame la Ministre de La Défense, Ludivine Dedonder, qui a ainsi pu échanger avec les jeunes présents en leur rappelant le danger des extrémismes et leur devoir de transmission : « Vous êtes les remparts contre la haine et la violence ».

Voici le résumé de notre dernier jour.

Ce matin, nos élèves ont participé à un match de football sur la plage en référence à ce moment de fraternité et de partage vécu par les soldats des deux camps lors de la Noël 1914. Ce fut l’occasion de voir, une fois encore, le grand talent footballistique de Mr Heyte et un triplé de Jules Vanthuyne, élève de 6ème.

Cet après-midi, nous avons visité les tranchées allemandes du Bayernwald, surnommées ainsi car les troupes y stationnant durant les 4 années de guerre étaient originaires de Bavière. Les amateurs de football feront d’ailleurs le lien avec l’équipe du Bayern de Munich.

Une équipe de Notélé nous a accompagnés durant toute la journée et un reportage sera diffusé sur la chaîne locale ce samedi vers 12h25.

Par l’intermédiaire de cette dernière publication, nous tenons à remercier nos chers élèves pour leur comportement exemplaire et leur volonté de partager leurs connaissances, à travers leurs différentes interventions durant les visites, avec les étudiants des autres écoles.

Tout ceci n’aurait pas été possible sans la magnifique organisation de ce voyage par trois institutions : le War Heritage Institute, le service Hainaut Mémoire de la Province et la CNPPA (Confédération nationale des prisonniers politiques et ayant droit). Nous les remercions chaleureusement pour avoir permis à nos élèves de pouvoir vivre ces moments et en apprendre davantage. Nous espérons qu’ils resteront gravés dans leur mémoire, avec l’espoir qu’ils continuent à transmettre l’histoire aux générations suivantes.

À bientôt pour de prochaines aventures,

Reportage Notélé : Des élèves héritent de la mémoire de la Grande Guerre

Reportage RTBF : Grande Guerre : plongée dans l’enfer des tranchées


Visite de l’archéosite d’Aubechies

Ce vendredi 20 octobre, veille de vacances scolaires, les élèves de 2e E immersion se sont rendus à l’Archéosite et Musée d’Aubechies-Beloeil. Ce site est composé du plus important ensemble de reconstitutions archéologiques de Belgique. Après le visionnage d’un film, en anglais, retraçant l’histoire de l’Homme, les élèves ont pu bénéficier d’une visite guidée, en anglais elle-aussi. Ils ont pu découvrir les fermes des premiers agriculteurs, les habitations et ateliers des Âges des métaux, une somptueuse villa romaine ainsi qu’un temple et une nécropole antique.

Après une démonstration sur les différentes techniques d’allumage du feu au fil du temps et une autre présentant le fonctionnement d’une forge, les élèves se sont mis dans la peau de guerriers gaulois. Des apprentissages dynamiques et ludiques et surtout une belle partie de plaisir malgré la météo maussade.


 

Visite du musée Delvaux

Ce lundi, tous les élèves de 5e et leurs professeurs de français ont bénéficié d’une visite guidée du magnifique musée Paul Delvaux à la mer du Nord. Ils ont ainsi pu approfondir leurs connaissances du mouvement surréaliste et découvrir l’œuvre d’un artiste sensible et original.

Une belle journée pour tout le monde.


 

Musée du Louvre-Lens

Dans le cadre des cours de latin, d’histoire et de français, nos élèves de 1re, 2ème activité latine et tous les élèves de 4ème ont pu découvrir la magnifique et riche collection du Musée du Louvre à Lens. Dans la Galerie du Temps sont exposées de manière chronologique 250 œuvres originales retraçant l’histoire de l’art, depuis la Mésopotamie jusqu’à la France du début du XIXe siècle.
 
Par l’intermédiaire d’une visite guidée consacrée à la mythologie, nos élèves ont appris les histoires imaginaires inventées par nos aïeux (égyptiens, grecs, romains, etc.) pour expliquer à leur époque les choses qui les entouraient.
 
Par la suite, les élèves étaient invités à se balader librement dans le musée et à s’intéresser à l’exposition temporaire consacrée aux paysages.
 

Ils ont pu découvrir des estampes japonaises dont quelques très belles vues du Mont Fuji par Hokusai, ou l’art abstrait avec Kandinsky.

Nous espérons que cette visite culturelle a été des plus agréables pour tous,